Le métro fantôme de Charleroi

Le réseau métro de Charleroi a été développé à partir des années 60 avec le 1er tronçon ouvert en juin 1976.

Certaines parties construites ont été mises en service tandis que d’autre, pourtant finies, n’ont pas été ouvertes aux passagers, fautes de moyens financiers. C’est notamment le cas d’une partie de l’antenne vers Châtelet du métro léger de Charleroi. Les stations sont construites et les voies et autres installations placées et en fonctionnement.

La photo ci-dessus a été prise à la station Chet, lors d’un voyage spécial. Cette station est la deuxième, après la station Neuville, de l’antenne vers Châtelet. Cette antenne construite et praticable jusqu’à Centenaire (la 4ème station après avoir quitté la boucle centrale du métro) est dite « fantôme » dans la mesure où les trams réguliers n’y passent pas et qu’elle n’est pas utilisée. Les autres stations prévues pour cette antenne, jusqu’au Cora, sont à l’état de gros œuvre.

Il y a de temps en temps, en collaboration avec les TEC, des voyages spéciaux à l’aide d’une motrice historique et d’une remorque faisant partie des collections de l’ASVI, l’occasion de découvrir des endroits inconnus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tro_l%C3%A9ger_de_Charleroi
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_grands_travaux_inutiles_en_Belgique

Publicités

L’avion de la nationale

En novembre 2012, lors d’une balade à Charleroi (Hainaut – Belgique), j’ai aperçu au loin la queue d’un avion, alors que je ne me trouvais pas à proximité de l’aéroport. Cela m’a intrigué et m’a poussé à me rendre dans cette direction où j’ai vu un avion, placé le long de la nationale 90. Cet avion, un Airbus A310 était à vendre, selon une affiche. Son affectation était, ou aurait été, un restaurant, et antérieurement un bar à cocktail.


L’idée d’utiliser un vieil avion comme un « lieu de sortie » est assez original. Dans un autre registre, on retrouve à Bruxelles un tram fritkot [baraque à frites] de même qu’un bar dans un tram à Prague.