AWACS de l’OTAN au-dessus de Bruxelles

Aujourd’hui, je vous propose cette photo d’un AWACS (Airborne Warning and Control System) de l’OTAN volant en formation avec deux General Dynamics F16 néerlandais au-dessus de Bruxelles le 25 mai 2017, lors de l’inauguration du nouveau siège de l’OTAN.


Ces avions défilaient en compagnie d’autres avions militaires de pays membre de l’OTAN, dont des F16 belges et américain, des Rafales français, des Typhoon italiens et britanniques.

A noter que l’OTAN disposait initialement de 18 Boeing E-3A (AWACS), dont un a été détruit lors d’un crash et un autre a été mis hors service. Ces avions sont immatriculés au Luxembourg (LX) et basé en Allemagne, sur la base de l’OTAN de Geilenkirchen

Publicités

Rencontre inattendue avec un convoi militaire américain


Lors d’un retour d’un voyage en voiture, j’ai eu l’occasion de croiser un convoi de véhicule de l’armée américaine. Les véhicules se déplaçaient en Bavière, dans la localité d’Ansbach.

Nous voyons ici un Hummer, dont la désignation dans les forces armées américaines est High mobility multipurpose wheeled vehicle [HMMWV ou Humvee]. Celui-ci tracte une remorque et faisait partie d’une colonne de véhicule en tout genre ayant plutôt un rôle de soutien logistique (je n’ai pas vu de véhicules de combats, il n’y avait que des camions et Hummer).

Mercedes-Benz Unimog

Depuis quelques mois, on les voit régulièrement dans les rues de Bruxelles, alors qu’avant, on ne les voyait que lors du défilé militaire du 21 juillet. Je fais référence aux « camions militaires » comme les appels le commun des mortels. Pour éviter que cette présence de militaire n’affole plus qu’elle ne rassure, ce sont essentiellement des véhicules légers qu’on retrouve, à savoir des camions tout-terrains Mercedes-Benz Unimog et non des véhicules plus lourd du type Piranha ou Pandur.


L’unimog est probablement une sorte de couteau suisse du camion tout-terrain, il existe en de multiples versions et dispose de multiples capacités, parfois assez impressionnantes. Un véhicule multifonction et personnalisable. A titre d’exemple, la STIB en utilise comme véhicule de service et notamment :

  • avec un équipement rail-route* leur permettant de circuler sur les voies de tram et de tracter des trams de plus de 25 tonnes en panne ;
  • avec un dispositif de sablage/épandage ;
  • ou même avec un dispositif pour élaguer les bords de voie.

* il s’agit d’un équipement permettant de rouler sur les voies et d’utiliser le moteur pour activer les roues (comme une véhicule routier) qui elles entraient de plus petites roues qui sont en communication avec les voies. L’intérêt est de pouvoir circuler sur les voies, là ou elles ne sont pas au milieu d’une route, et d’être guidée par celles-ci.